BBC Monthey Chablais | Monthey ne s’exprime pas encore en équipe!
1937
post-template-default,single,single-post,postid-1937,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.9,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive
 

Monthey ne s’exprime pas encore en équipe!

Monthey ne s’exprime pas encore en équipe!

Article du Nouvelliste par Stéphane Fournier le 17 février 2019, 11:21 

Battus à domicile par les Lions de Genève en demi-finale de la Coupe de Suisse, les Montheysans subissent la nette supériorité collective des visiteurs, 70-79.

Le BBC Monthey-Chablais dit au revoir à la Coupe de Suisse. Il s’incline à domicile en demi-finale face aux Lions de Genève, 70-79. La qualification des visiteurs pour le dernier rendez-vous de la compétition, face à Fribourg Olympic, ne se discute pas. Les Chablaisiens ne pointent jamais en tête au tableau d’affichage. Dans un élan désespéré, ils reviennent à six longueurs avant l’entrée dans la dernière minute de jeu. Un ultime panier à trois points des Genevois éteint définitivement ce retour de flamme. En toute logique. Genève se montre supérieur en termes de qualité collective et individuelle dans tous les domaines de jeu.

Le match: Monthey rate son entame

Fixé à neuf points à la sirène finale, l’écart chiffré entre Monthey et Genève frôle ce total après trois minutes de jeu déjà avec un pointage intermédiaire à 2-10. Le temps pour la formation chablaisienne de rater son attaque de match. Elle cumule deux pertes de ballons sur passe et un tir réussi sur six tentatives dans cet intervalle. «C’était la pire entame possible pour la confiance», regrette Manu Schmitt, l’entraîneur des Montheysans. «Elle nous a mis sous une grande pression tout de suite. Nous n’avions plus le droit à l’erreur sur chacune de nos actions. Être constamment en réaction est très éprouvant. Nous faisons avec nos moyens. C’était trop difficile face à un adversaire de cette dimension.» L’intensité de la défense genevoise garde les réactions valaisannes sous contrôle jusqu’à la sirène finale.

Il faut être plus lucides et plus rigoureux face à des équipes de ce niveau
MANU SCHMITT, ENTRAÎNEUR DU BBC MONTHEY

Les défaillances: Cochran et Wright à la peine

Face au collectif parfaitement rodé des Genevois, «c’est la meilleure équipe du pays, ils exécutent parfaitement leurs systèmes» relève Manu Schmitt. Monthey aurait pu se découvrir une planche de salut dans les performances individuelles. Karl Cochran termine la rencontre avec un bilan famélique de trois points inscrits, nettement insuffisant pour le porteur du maillot de meilleur marqueur de l’équipe valaisanne. Joël Wright en coche quatre de plus. Il se distingue surtout par un individualisme exaspérant parfois. «Je ne donne aucun commentaire à chaud sur les performances individuelles», confie leur entraîneur. «Si nous voulons battre un jour une équipe de cette dimension, une prise de conscience de chacun est nécessaire. Il faut plus de rigueur, il faut savoir gérer ses frustrations.» À l’inverse, Kenneth Frease présente une fiche intéressante de treize rebonds et treize points.

Le nombre de tirs à trois points réussi par le BBC Monthey en première mi-temps sur 13 tentatives
Soit un pourcentage de 7,7, Il sera de 26,9 au terme du match avec un 7 sur 26

La finale: le rendez-vous particulier d’Arnaud Cotture

Arnaud Cotture retrouvera ses anciens coéquipiers de Fribourg le 27 avril à la Tissot Arena en finale de la Coupe de Suisse. «Une finale est toujours un rendez-vous particulier», relève le Valaisan des Lions de Genève. «Mais je ne me projette pas jusque-là dès maintenant. D’autres matchs nous attendent. Ce soir, les gens ont pu avoir l’impression que c’était simple pour nous, mais nous avons fait les efforts nécessaires en défendant très fort. Nous n’avons pas laissé Monthey s’enflammer sauf dans la dernière minute. Mais nous avons su réagir à cette situation.» En plus de son effort défensif, Genève a su mettre ses artilleurs en position de prendre des tirs faciles grâce à la qualité de son jeu de passes. Monthey n’a jamais trouvé la réponse à cette fluidité capable de contourner tous les systèmes.

Salle du Reposieux, 1005 spectateurs. Arbitrage de MM. Michaelides, Herbert et Marmy.
Monthey: Cochran 3, Mbala 2, Wright 7, Landenbergue 9, Reid 27, Frease 13, Maruotto 9, Bavcevic. Entraîneur: Manu Schmitt.
Genève: Colter 9, Humphrey 24, Kozic, Kovac 15, Padgett 2, Cotture 8, Smitth 11, Mladjan 10. Entraîneur: Vedran Bosnic.
Monthey privé de Blaser et de Fritschi (blessés). 18 fautes contre Monthey, 17 contre Genève. Ried est élu meilleur joueur du match pour Monthey, Humphrey pour Genève.
Par quart: 16-23, 17 – 19, 14 – 18, 23 – 19.
Au tableau: 5e 9-12, 10e 16-23, 15e 25-37, 20e 33-42, 25e 40 – 47, 30e 47 – 60, 35e 53-71, 40e 70-79.