BBC Monthey Chablais | L’Union a fait la force
2007
post-template-default,single,single-post,postid-2007,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.9,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive
 

L’Union a fait la force

L’Union a fait la force

Le Nouvelliste, le 31 mars 2019, par David Chappuis 

A la Riveraine, le BBC Monthey-Chablais décroche un succès logique et mérité au terme d’une prestation d’ensemble convaincante.

Solidaires et unis comme jamais, les Chablaisiens s’imposent pour la première fois de la saison en championnat contre un membre du top 4. Les progrès entrevus une semaine auparavant face à Genève demandaient confirmation et ceux-ci ont été visibles en y ajoutant même la manière. Si le BBC Monthey-Chablais continue avec une telle maîtrise dans son jeu, il peut envisager de belles choses à l’avenir.

Le constat: Monthey n’a jamais lâché

Cette victoire, les Montheysans sont allés la cueillir grâce à leur rage et leur abnégation mais surtout parce qu’ils ont très bien débuté la partie, excepté les premières minutes. Puis, à chaque fois que Neuchâtel a tenté une approche, 27-29, 47-52, 63-67, les Sangliers ont su rester calmes et sereins pour recreuser l’écart. «La cohésion du groupe est de plus en plus forte. Elle nous permet de mieux gérer les moments difficiles. Nous avons arrêté de nous crier dessus en restant solidaires et en jouant ensemble» admettait le coach des Valaisans. Constat partagé par son homologue Neuchâtelois Mehdy Mary: «Nous avons eu du mal offensivement, quand nous étions proches, notre adresse nous a fait défaut, cela fait partie du jeu, hélas. Au complet, Monthey devient une très bonne équipe.»

Le changement: une défense enfin d’attaque

Le BBC Monthey-Chablais s’est imposé en étant plus présent en zone défensive. S’il veut pouvoir rivaliser avec des formations du calibre d’Union Neuchâtel, cela passe nécessairement par bien contrôler les attaques adverses. «Le match de Genève nous a donné beaucoup d’espoir, j’ai senti que mes joueurs avaient faim, leur prestation ne m’a pas surpris» notait Patrick Pembele. En frôlant – voir dépassant – les cent unités encaissées, comme récemment, il est impossible aux Montheysans de prétendre à mieux comme le relève leur entraîneur: «la défense est primordiale. On se doit de garder du rythme et de l’intensité. Elle nous aide quand ça va pas en attaque. Mentalement c’est important.» Le BBCMC a désormais la solution pour rééditer ce genre de performance.

 

Le chiffre 15
Les points marqués par Savoy et Brown. Inhabituellement maladroites, les deux gâchettes unionistes auront été plutôt bien contrôlées. 

Le joueur: Joël Wright monte en puissance

Le niveau de jeu de l’Américain va crescendo depuis quelques matchs. Certes, il perd encore quelques balles mais on le sent plus à l’aise. Il se montre aussi nettement moins individualiste en phase offensive, ce dont il a parfaitement conscience : «ma blessure est derrière moi, définitivement. Il m’a fallu du temps mais je me sens de mieux en mieux et mon jeu aussi. Les play-offs arrivent, je dois garder cette mentalité». On peut émettre encore quelques doutes sur sa complémentarité avec Arizona Reid même si celle-ci paraît aller dans le bon sens. «Arizona c’est mon meilleur ami, je suis plus à l’aise avec lui sur le terrain. Quand il shoot, je défends, et vice-versa. On doit faire la part des choses mais on est capable de bien jouer ensemble.» Leur complicité peut rapidement devenir un vraie force pour leur équipe.

La clé: un collectif retrouvé

Cinq joueurs ont inscrit entre douze et dix-neuf points. Cela montre que ce succès  n’a pas reposé que sur une ou deux individualités mais sur un collectif bien en place. Preuve en sont les vingt-trois assists comptabilisés par laformation valaisanne, dont les joueurs se trouvent de mieux en mieux sur le terrain. A vérifier samedi 6 avril au Reposieux pour le derby face à Riviera.

UNION NEUCHÂTEL  78 VS 92 BBC MONTHEY-CHABLAIS
RIVERAINE 755 SPECTATEURS. ARBITRAGE DE MM. CLIVAZ, PILLET ET EMERY
Neuchâtel: Savoy (9), Brown (6), Williams (9), Molteni (16), Sylla (9) puis Colon (21), Berggren (6), Granvorka (2). Entraîneur : Mehdy Mary
Monthey: Bavcevic (3), Cochran (12), Mbala (15), Reid (19), Frease (13) puis Wright (19), Landenbergue (8), Maruotto (3), Maza (0). Entraîneur : Patrick Pembele
Notes: 16 fautes contre Neuchâtel, 16 contre Monthey. Faute antisportive à Colon 30’22 et Wright 37’59. Neuchâtel au complet, Monthey sans Solioz, Fritschi, Blaser et Monteiro (blessés). Colon et Reid élus meilleur joueur de leur équipe.
Au tableau : 5e 5-10, 10e 12-20, 15e 28-29, 20e 39-48, 25e 49-61, 30e 63-67, 35e 70-82, 40e 78-92
Par quart: 1er 12-20, 2e 27-28, 3e 24-19, 4e 15-25