BBC Monthey Chablais | Malyk Rebetez va poursuivre son rêve aux Etats-Unis
2116
post-template-default,single,single-post,postid-2116,single-format-standard,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.9,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive
 

Malyk Rebetez va poursuivre son rêve aux Etats-Unis

Malyk Rebetez va poursuivre son rêve aux Etats-Unis

Le prometteur basketteur Malyk Rebetez va quitter la Suisse et s’envolera ce vendredi du côté de la Floride pour faire ses gammes au sein de la DEM Sports Academy. Le joueur du BBC Monthey poursuit ainsi son rêve d’accéder un jour à la prestigieuse NBA.

Devenir le premier Valaisan à jouer en NBA: c’est le rêve fou du très prometteur Malyk Rebetez. À 16 ans seulement, celui qui évoluait au poste de meneur ou d’arrière au BBC Monthey U17 va entrevoir un peu plus son rêve en rejoignant une académie aux États-Unis.

Je n’ai pas hésité une seconde à tenter ma chance aux États-Unis

MALYK REBETEZ, ESPOIR DU BASKET SUISSE

C’est plus précisément à Daytona Beach en Floride, que cet espoir du basketball suisse posera ses valises dès vendredi. «Je n’ai pas hésité une seconde à tenter ma chance aux États-Unis», tonne avec détermination celui qui se démarque des autres grâce à sa vision de jeu et sa défense.

DEVENIR BASKETTEUR PROFESSIONNEL

Si le choix a été aussi évident pour le talentueux basketteur valaisan qui a pour modèle les stars américaines Damian Lillard et Russel Westbrook, c’est parce que faire de ce sport un métier a toujours été un objectif. Malyk Rebetez peut aussi compter sur le soutien indéfectible de sa famille. «Depuis tout petit, il est à fond dans le basket. Il n’y a jamais eu d’autres options pour lui. Tant qu’il est heureux, on ne peut que l’encourager à continuer», glisse Vanessa Rebetez, la mère de la potentielle future star des parquets.

Mon père a été drafté par une équipe NBA. Malheureusement, il s’est déchiré le tendon d’Achille juste après.

MALYK REBETEZ, ESPOIR DU BASKET SUISSE

Aujourd’hui sur la bonne voie, Malyk Rebetez rêve de suivre les traces de son père, Eric Morris. Ce dernier a connu une honorable carrière dans le milieu. Après avoir fait ses débuts dans son pays d’origine, les États-Unis, il a roulé sa bosse dans de nombreux pays européens. Il a notamment évolué dans plusieurs clubs helvétiques comme Neuchâtel, La Chaux-De-Fonds, Bâle ou encore Martigny. Il n’est également pas passé loin de fouler le parquet de la plus prestigieuse ligue au monde comme l’explique son fils: «Mon père a été drafté par une équipe NBA. Malheureusement, il s’est déchiré le tendon d’Achille juste après.»

MEILLEUR MARQUEUR DES PLAYOFFS L’AN DERNIER

Pour obtenir une place à la DEM Sports Academy, Malyk Rebetez a dû enchaîner les bonnes performances. Lors de la dernière saison, il a terminé troisième meilleur marqueur de la saison régulière de la première division du championnat suisse des moins de 17 ans. En playoffs, il a continué sur le même rythme et s’est vu être le meilleur marqueur du championnat grâce à une moyenne de 28 points.

Malgré des statistiques personnelles impressionnantes, le BBC Monthey n’a pas réussi à passer l’écueil des quarts de finale de playoffs. Toutefois largement suffisant pour intriguer les différents observateurs américains. «Ils ont commencé à prendre contact avec moi pendant un camp que j’ai effectué en avril. En juillet dernier, j’ai été un mois au sein de cette académie. Les journées étaient rythmées par plusieurs heures d’entraînements, c’était le top», détaille-t-il.

AMÉRICAIN DEPUIS UNE SEMAINE

Pour le jeune valaisan, le premier séjour a été très convaincant. Il a même eu l’honneur d’être élu MVP d’un tournoi disputé sur place. L’académie lui a tout logiquement proposé ses services.

Seul petit hic, deux écoles sont disponibles et celles des joueurs internationaux étaient déjà complètes. «J’ai pu rejoindre l’école nationale en obtenant la nationalité américaine grâce à mon père. Tout s’est fait très rapidement. On est allé à l’ambassade à Berne et mon père a simplement dû prouver qu’il a résidé cinq aux États-Unis», commente-t-il.

Malyk Rebetez, encore au collège, poursuivra ses études dans le pays de l’Oncle Sam. Pas un problème insurmontable pour celui qui est parfaitement bilingue et qui a toujours eu de la facilité durant sa scolarité.

FICHE TECHNIQUE :

Date de naissance: 12.11.2002

Taille: 1m85

Poste: Meneur/Arrière

Moyenne de points saison régulière 2018/2019: 25.2

Moyenne de points playoffs 2018/2019: 28

UNE CAMPAGNE POUR FINANCER SON AVENIR

Le rêve américain a un coût. Comme de nombreux sportifs, Malyk Rebetez a ouvert une plateforme de financement participatif. Si l’obtention d’une bourse et des sponsors privés lui viennent déjà en aide, de trop nombreuses dépenses sont encore à sa charge.

Pour l’aider à atteindre ses objectifs : En savoir plus : I believe in you: Malyk Rebetez