Le BBC Monthey-Chablais entretient l’espoir
4028
post-template-default,single,single-post,postid-4028,single-format-standard,theme-bridge,bridge-core-2.9.4,woocommerce-no-js,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
 

Le BBC Monthey-Chablais entretient l’espoir

Le BBC Monthey-Chablais entretient l’espoir

A Boncourt, les Sangliers ont pu compter sur leur quatuor américain pour s’imposer 77 à 85 et entretenir leurs chances de qualification pour les play-off.

La tactique: les Bas-Valaisans appuient à l’intérieur

S’appuyant sur le meilleur pourcentage à 3 points de la ligue (36,7%), Monthey était devenu au fil des matchs un «champion de l’arrosage automatique». Mais mercredi soir, c’est le «pick and roll» bas-valaisan qui a fait énormément de mal aux Boncourtois. Ces derniers ont d’ailleurs mis un point d’honneur à justifier leur statut de «défense la plus perméable» de SB League.
Kevin Langford, Jalen Hayes et leur maître à jouer, JaCori Payne, ont croqué à pleines dents dans cette parodie d’arrière-garde. Le vétéran américain a ouvert les vannes en première mi-temps (13 points), avant d’être parfaitement – et presque avantageusement – relayé par Hayes auteur de 16 points durant les 20 minutes suivantes. «On savait que Boncourt était plutôt faible dans le secteur intérieur. On leur a posé beaucoup de problèmes en nous montrant adroits à 4-5 mètres. Ils n’ont pas su s’adapter», relève Patrick Pembele, coach des Chablaisiens.

Le constat: Fritschi a bien fait de persévérer

Après coup, le scénario de cette rencontre nous fait parler de «persévérance», mais à un moment donné de la rencontre, le terme «entêtement» aurait pu lui être préféré. Beaucoup moins en verve que lors de sa performance XXL de la dernière journée face à Swiss Central, l’Agaunois affichait un 0 sur 3 aux tirs au moment où, à la 32e minute, il décidait de prendre – à nouveau – ses responsabilités derrière la ligne des 6 m 75.
Avec succès cette fois-ci. Comme ce fut d’ailleurs encore le cas cinq minutes plus tard, lorsqu’il enterrait définitivement les espoirs de retour jurassien en poussant le score à 69-77.

L’identité: c’est en défense que les jaune et vert gagnent

«Contrôle», n’était pas un mot qui appartenait au vocabulaire montheysan durant la majeure partie de cette saison. Coupables de pertes de balle à répétition et capables de vivre de longues minutes de «blackout» défensif, les Sangliers ont plus souvent perdu que gagné lorsque le score était serré.
Mais ce mercredi, tout comme lors du match précédent, les visiteurs ont fait preuve d’une certaine maîtrise dans les moments chauds de la rencontre. «On les maintient en dessous des 80 points et c’était notre but», souligne Marlon Kessler, capitaine des Sangliers. «On a été dans le contrôle, notamment dans les transitions défensives. On finit par apprendre, peut-être trop tard, mais c’est une bonne chose.»

La situation: Monthey peut encore y croire

C’était l’heure des grands calculs mercredi soir, lorsque le buzzer du Chaudron a retenti pour la dernière fois. Seule certitude, la lutte à trois que se livrent Monthey, Starwings et Boncourt pour les play-off vivra son épilogue ce samedi.
Grâce à leur victoire face aux Jurassiens, les Sangliers se sont donné le droit de continuer à y croire, mais rien de plus. Il leur faudra en effet encore s’imposer face aux Tigres de Lugano ce samedi au Reposieux (17 h 30), le tout en espérant que Starwings ne réalise pas un exploit face à Olympic Fribourg.
De son côté, Boncourt devra à tout prix vaincre Genève au Pommier, puisque en cas d’égalité de points entre les trois équipes, ce seraient les hommes de Vladimir Ruzicic qui passeraient à la trappe.

La fiche du match 

Salle sportive de Boncourt – 438 spectateurs
Arbitrage de MM. Clivaz, Demierre et Mazzoni

BC Boncourt : D. Jackson (17), Wälti (2), B. Jackson (24), P. Kozic (4), Chatkevicius (6) puis J. Kozic (19), Calasan (1), Kovac (2), Cissoko (2) Entraineur : Vladimir Ruzicic
BBC Monthey-Chablais : Payne (14), Kessler (5), Dixson (14), Tutonda (0), Langford (21) puis Salman (0), Hayes (25), George (0), Fritschi (6). Entraineur : Patrick Pembele
Notes : Boncourt au complet. Monthey privé de Rentsch, Le Sann et Tchougang (blessés). D. Jackson pour Bonourt et Jalen Hayes pour Monthey sont élus Homme du match.
Par quart : 1er 14-22, 2e 25-20, 3e 21-18, 4e 17-25.

Photo : Basile Amacker
Texte : Adrien Délèze – Le Nouvelliste