Un non-match
3660
post-template-default,single,single-post,postid-3660,single-format-standard,theme-bridge,bridge-core-2.9.4,woocommerce-no-js,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
 

Un non-match

Un non-match

En déplacement du côté de Lucerne afin d’y affronter Swiss Central Basket, les montheysans se sont inclinés 86 à 74.

Sur le parquet du néopromu Swiss Central, les hommes de Patrick Pembele ont reçu une petite leçon de basket face à une équipe lucernoise qui a su parfaitement défendre, mais aussi tirer le meilleur de ses leaders. Tout le contraire des visiteurs qui s’inclinent largement sur un score de 86-74. L’absence de JaCori Payne a évidemment porté préjudice au jeu montheysan, mais elle n’explique et surtout n’excuse pas tout.

Pour parvenir à ressortir les quelques fois où Monthey est parvenu à mener au bout l’un de ses systèmes, il faut avoir la mémoire solide. Sur le parquet lucernois, les visiteurs ont énormément peiné à faire coulisser leur jeu. Tour à tour, Clayton Le Sann et Marlon Kessler ont semblé bien empruntés au moment de lâcher leur ballon. De la voix et du geste, ils ont bien tenté de guider leurs coéquipiers, mais cela n’a clairement pas suffi. «Avec l’absence de Jacori Payne, on a vraiment essayé de faire du basket basique à l’entraînement, mais même comme ça, certains joueurs s’oublient», fulmine Patrick Pembele.
Les 23 pertes de balle concédées par les Sangliers témoignent de ces lacunes. «Nous n’avons pas encore beaucoup pu travailler à 5 contre 5, cela explique une partie de nos difficultés. Mais ça n’excuse pas tout», souligne quant à lui Clayton Le Sann.
Naïfs? Passifs? Difficile de décider lequel de ces deux qualificatifs traduit le mieux la prestation défensive montheysanne. Naïfs et passifs, les hommes de Pembele ont finalement été les deux. «Nous étions très courts sur les rotations à l’intérieur et c’est là que Swiss Central a appuyé durant tout le match», analyse Clayton Le Sann.

La fiche du match :

Staffeln – 200 spectateurs
Arbitrage de MM. Pillet, Vitalini et Mazzoni

SWISS CENTRAL BASKET : Anderson (17), Philipps (21), Pluess (2), Fuchs (13), Lemanns (13) puis Schärer (4), Obim (2), Nana (9), Lazaridis (5), Mitrovic (0), Schubiger. Coach : Orlando Baer
BBC MONTHEY-CHABLAIS : Kessler (10), Le Sann (16), Salman (6), Hayes (17), Lakoju (11) puis George (3), Fritschi (3), Tchougang (8). Coach : Patrick Pembele

Par quart : 1er 15-16, 2e 22-16, 3e 30-15, 4e 19-27

Texte : Le Nouvelliste – Adrien Delèze
Photo : Basile Amacker