Une défaite encourageante
3671
post-template-default,single,single-post,postid-3671,single-format-standard,theme-bridge,bridge-core-2.9.4,woocommerce-no-js,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
 

Une défaite encourageante

Une défaite encourageante

Le BBC Monthey court toujours après ses premiers points de la saison. Il s’incline logiquement à domicile contre Fribourg Olympic, champion en titre et favori assumé à sa propre succession. Cette défaite attendue se dessine dans un scénario totalement différent de celle enregistrée face à Swiss Central. Distancé de 27 points après un deuxième quart très mal négocié, la formation chablaisienne réduit l’écart à dix unités à la sirène finale. Une fin de match encourageante avant un déplacement périlleux à Neuchâtel samedi.

Le match: le rythme et le banc d’Olympic font la différence
L’équilibre tient jusqu’au terme du premier quart, 21-21. Il rompt dès l’instant où les rotations exercent leur influence sur le parquet. La qualité des joueurs supplémentaires fait pencher le jeu et le tableau d’affichage dans le camp fribourgeois. Dix minutes plus tard, le visiteur mène de 20 longueurs. Presque sans effort. «Nous avons cherché à jouer vite et Olympic a pu dérouler. C’est la fougue de la jeunesse. On doit encore apprendre à gérer le rythme du match et les mouvements clés», relève Patrick Pembele. Les points inscrits par les joueurs venus du banc ont creusé l’écart. Ils se fixent à 5-44 au terme de la rencontre. Assis au côté de son coach au coup d’envoi, Paul Gravet enfile 8 points lors de son premier engagement sur le parquet. Il a 27 ans et une expérience sans égal dans le camp montheysan. «Le point positif de la soirée est le fait que nous sommes parvenus à servir nos intérieurs. C’est un pas en avant à répéter», relève l’entraîneur des Sangliers montheysans. Il ajoute dans la foulée le caractère démontré lors d’un ultime quart joué sans complexes par ses protégés. «Avec des points marqués par les jeunes», apprécie-t-il.

Le coup de gueule: Arnaud Cotture remonté
Le Valaisan le plus remonté de la soirée porte le maillot de Fribourg Olympic. Celui de l’équipe victorieuse. Ce succès avait pourtant un goût amer pour Arnaud Cotture. «Le seul élément positif de la soirée est notre performance dans le deuxième quart», souligne le Fulliérain. «Pour le reste, on a été nuls. Nous n’avons pas démontré d’esprit d’équipe, nous n’avons pas joué ensemble. On croit le match plié et il ne l’est pas. Nous avons déjà évoqué le sujet dans le vestiaire dès la fin du match.» Le coup de gueule détonne dans une journée relativement tranquille pour le visiteur. «Je le dis pour que nous soyons meilleurs. Nous pouvons l’être bien plus que ce que nous avons montré aujourd’hui. Forcément, le champion en titre a une cible dans le dos et tout le monde l’attend. Jouons notre basket.»

La suite: un match crucial à Neuchâtel
Monthey se déplacera à Neuchâtel samedi. Les deux équipes courent après leurs premiers points de la saison au classement. «Le perdant restera tout seul au fond du classement», constate Patrick Pembele en consultant les résultats de cette troisième ronde. Les Neuchâtelois se sont inclinés à Massagno, 66-84. «Ils auront peut-être un petit peu plus de fatigue avec le voyage, mais ils évolueront à domicile. De toute manière, notre préparation sera aussi allégée. Comment pourrai-je faire sprinter Salman ou Lakoju jeudi soir après les efforts fournis contre Fribourg? Nous nous concentrerons sur de l’analyse et de la tactique pour préparer cette confrontation.» A la Riveraine, les Chablaisiens croiseront une vieille connaissance. Chad Timberlake, joueur montheysan lors du dernier exercice, a repris du service. Comme joueur de l’équipe fanion, assistant de la même formation et entraîneur des moins de 21 ans.

 

La fiche du match :

Reposieux – 300 spectateurs
Arbitrage de MM. Herbert, Balletta et Gonçalves

BBC MONTHEY-CHABLAIS : Kessler (6), Le Sann (7), Salman (8), Hayes (20), Lakoju (28) puis Fritschi (0), George (2) et Rentsch (3). Entraineur : Patrick Pembele
FRIBOURG OLYMPIC : Mitchell (18), Diggs (4), Cotture (9), Jurkovitz (0), Jankovic (9) puis Mbala (8), Milijanic (9), Gravet (16), Memishi (0), Solca (5), Zinn (6), Maquiesse (0). Entraineur : Petar Aleksic
Au tableau : 5e 9-10, 10e 21-21, 15e 24-34, 20e 28-48, 25e 38-58, 30e 48-70, 35e 60-81, 40e 74-84
Amineye Lakoju pour Monthey et Mitchell pour Fribourg sont élus Hommes du match.

Texte : Le Nouvelliste – Stéphane Fournier
Photo : Basile Amacker