Qualification en 1/4 de finale de Coupe Suisse !
3836
post-template-default,single,single-post,postid-3836,single-format-gallery,theme-bridge,bridge-core-2.9.4,woocommerce-no-js,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
 

Qualification en 1/4 de finale de Coupe Suisse !

Qualification en 1/4 de finale de Coupe Suisse !

Les jaune et vert le savaient, perdre ce huitième de finale de Coupe de Suisse face au BC Boncourt équivalait à hypothéquer la suite de leur saison. Mais, grâce à une confiance requinquée par leur victoire du week-end face à Lugano et à une détermination défensive fracassante, le BBC Monthey-Chablais relance sa saison. Il se qualifie pour le tour suivant à la faveur d’une victoire 89 à 74. 

Enfin, le BBC Monthey-Chablais tient sa mi-temps de référence. Vingt minutes durant lesquelles les Bas-Valaisans ont livré la marchandise aussi bien défensivement qu’offensivement. Les statistiques confirment cette impression puisque avec 29 points encaissés, les Sangliers obtiennent leur meilleur bilan défensif de la saison face à une équipe de l’élite.  Il en va d’ailleurs de même sur le plan de l’attaque puisque jamais encore les hommes de Pembele n’étaient parvenus à «en passer» 43 – en première mi-temps – à un adversaire de SB League. «On profite un peu de leur maladresse aux tirs, mais c’est clairement notre mi-temps de référence», sourit le coach des Chablaisiens. «Tout le monde était appliqué défensivement et les joueurs venus du banc se sont tous mis dedans rapidement.»

L’image: Hayes et Kessler montrent la voie

Il reste 55 secondes avant la fin du deuxième quart, lorsque Vladimir Ruzicic, excédé par l’attitude défensive des siens, prend son deuxième temps-mort. Mais sur la remise en jeu qui suit, c’est Marlon Kessler qui laisse s’exprimer toute sa détermination en s’emparant de la balle dans les mains d’un Jurassien.  Le capitaine des jaune et vert propulse alors Jalen Hayes en contre et celui-ci inscrit, sans opposition, un panier qui offre 15 points d’avance à ses couleurs (43-28).

«Défensivement, ils nous font beaucoup de bien sur ces derniers matchs. C’est un bonheur de les voir jouer, tout devient plus simple défensivement quand ils sont sur le terrain», affirme Patrick Pembele. Ce n’est donc pas un hasard si les deux hommes se retrouvent impliqués sur cette action. Comme investis d’une mission, ils se sont sacrifiés défensivement et ont pris leurs responsabilités offensivement. Un match «taille patron» pour deux joueurs qui sont trop souvent desservis par un altruisme excessif. «Avec Jalen on se comprend», commente Marlon Kessler. «On sait que l’on peut être les moteurs défensifs de cette équipe et offrir de bonnes séquences.» Et lorsque vos «moteurs défensifs» inscrivent respectivement 17 et 15 points, c’est que la soirée a été bonne. 

La différence: Monthey a su garder son calme

Des alertes, il y en a eu durant ce match. Dire que Monthey a passé une deuxième mi-temps sereine serait mentir, car Boncourt a été loin de baisser les bras. Mais à l’inverse des rencontres précédentes, les Sangliers n’ont pas vécu de trous noirs, ou du moins pas de trop profonds. Après un 0-8 durant le troisième quart, Patrick Pembele a su recarder ses hommes. Il en d’ailleurs été de même en fin de match, lorsque les jaune et vert faisaient face à la pression «tout-terrain» et désespérée des Jurassiens. Plutôt que de se lancer dans des «rushs» offensifs, les Bas-Valaisans ont choisi de laisser s’égrener les secondes les menant vers la victoire. Avec un calme et une lucidité qu’on leur avait rarement connus cette saison.

La fiche du match : 

Reposieux – 302 spectateurs
Arbitrage de MM. Stojcev, Balletta et Carr.
BBC Monthey-Chablais : Payne (20), Kessler (15), Le Sann (11), Hayes (17), Lakoju (6) puis Dixson (9), Tutonda (3), Salman (5). Entraîneur: Patrick Pembele.
BC Boncourt : D. Jackson (19), Wälti (0), J. Koziv (18), Katenda (5), Calasan (12) puis B. Jackson (14), P. Kozic (2), Kovac (0), Seylan (4), Ricketts (0). Entraîneur: Vladimir Ruzicic.
Notes : 19 fautes dont 5 contre Lakoju (37’24) contre Monthey, 21 fautes dont antisportive à B. Jackson (09’34) et J. Kozic (35’38) et technique à Kozic (24’18) et au banc (26’26) contre Boncourt. Monthey Fritschi et Tchougang (blessés), Boncourt au complet. Kessler pour Monthey et D. Jackson pour Boncourt sont élus meilleurs joueurs.
Par quart: 1er 28-18, 2e 15-11, 3e 23-25, 4e 20-20.
Au tableau: 5e11-9, 10e 28-18, 15e 38-24, 20e 43-29, 25e 52-38, 30e 66-54, 35e 77-67, 40e 86-74.
Texte : Adrien Délèze – Le Nouvelliste
Photo : Maxime Schmid – @360DSM