Le BBC Monthey-Chablais n’y arrive toujours pas…
3677
post-template-default,single,single-post,postid-3677,single-format-standard,theme-bridge,bridge-core-2.9.4,woocommerce-no-js,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-27.8,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive
 

Le BBC Monthey-Chablais n’y arrive toujours pas…

Le BBC Monthey-Chablais n’y arrive toujours pas…

Incapables de réagir dans les moments difficiles, les Sangliers s’inclinent 80 à 55 face à Union
Commençons par le positif. Le BBC Monthey-Chablais avait ciblé le secteur intérieur d’Union et il a eu raison. Après un quart-temps, Anabir, Giddens et Martin avaient chacun deux fautes personnelles au compteur. Sous le panier neuchâtelois, Aminenye Lakoju a régné en maître, imposant sa puissance et réussissant un total de 9 points.
Problème, durant les trente minutes qui ont suivi, l’intérieur américain n’en marquera que trois autres… «Le souci, c’est que l’on a arrêté de le servir, alors qu’il avait vraiment mis leur défense dans le dur», regrette Patrick Pembele, coach des visiteurs.

Le troisième quart: 7 minutes en enfer

Que ce troisième quart a été long pour les Montheysans. Menés 38-31 à la mi-temps, Clayton Le Sann et ses coéquipiers ont attendu – très exactement – 7 minutes 18 avant de marquer leur premier panier dans ce troisième quart. Le score étant entre-temps passé à 57-33. «C’était très dur», confirme le meneur genevois des jaune et vert. «Ils étaient sur une bonne lancée et nous n’avons pas su réagir.» Les visiteurs ont même fait le contraire, en alimentant la «hype» neuchâteloise à coups de ballons perdus et de prises de décision hâtives, le tout conjugué à une équipe coupée en deux et incapable de freiner l’offensive adverse. «On les a laissé dérouler leur jeu», s’énerve l’entraîneur des Sangliers. «Dès que ça devient dur, il n’y a pas de révolte, on coule.»
Les deux temps-morts rapidement utilisés par ses soins n’y auront d’ailleurs rien changé. «J’ai une grosse remise en question à faire également parce que je ne trouve pas le moyen d’activer le leadership de certains.» A la décharge de Patrick Pembele, il a été très rapidement privé durant ce quart de la détermination de Kessler et de la puissance de Lakoju, tous deux sanctionnés par une troisième faute personnelle. «Peut-être aurais-je dû les laisser plus longtemps sur le terrain et attendre la quatrième faute?» Mais étant donné le tourbillon dans lequel Monthey était pris, celles-ci seraient sans doute tombées rapidement…

La fiche du match :

La Riveraine : 550 spectateurs
Arbitres MM. Michaelidis, Stojoev et Jeanmonod

UNION NEUCHÂTEL : Fofana (24), Colon (7), Granvorka (13), Martin (6), Anabir (7) puis Giddens (10), Timberlake (8), Mehic (0), Chokoté (3), Caputo (0), Gräser (0), Tomat (0). Entraineur : Mitar Turinovic.
BBC MONTHEY-CHABLAIS : Kessler (4), Le Sann (15), Salman (1), Hayes (8), Lakoju (12) puis Frtischi (5), George (0), Rentsch (2). Entraineur : Patrick Pembele
Par quart : 1er 18-12, 2e 20-19, 3e 29-6, 4e 13-18

Texte : Adrien Delèze – Le Nouvelliste
Photo : Basile Amacker